La fondation accompagne le voyage de Captain Darwin, un programme pédagogique autour du monde

 

  • CAPTAIN DARWIN A LARGUÉ LES AMARRES !

Au XIXe siècle, le scientifique anglais Charles Darwin prit la mer à bord du HMS Beagle et entama un tour du monde pour découvrir de nouveaux écosystèmes et espèces. Près de deux cents ans plus tard, l’expédition Captain Darwin, menée par Victor Rault se lance dans son sillage pour explorer les enjeux actuels de la biodiversité. Le voilier Mukti et son équipage ont pris le départ dimanche 3 octobre 2021 depuis le port de Concarneau, direction le Cap Vert !

https://www.youtube.com/watch?v=SJZBUOthJsM

  • RETRACER LE VOYAGE DU BEAGLE ET FAIRE DÉCOUVRIR LA BIODIVERSITÉ 

L’expédition Captain Darwin va naviguer sur les traces du célèbre scientifique Charles Darwin pour montrer l’évolution de l’environnement et des écosystèmes depuis 2 siècles. Ce tour du monde de 4 ans réalisera 10 escales, en passant entre autres par le Cap-Vert, Bahia, les Galápagos, la Polynésie française, l’île Maurice.

Les objectifs de cette expédition sont multiples mais axés autour d’une question centrale : comment la biodiversité a-t-elle évolué depuis le passage de Charles Darwin ? La Nature et l’Homme pourront-ils s’adapter à temps pour faire face aux bouleversements climatiques de notre époque ? Pour y répondre, l’équipe de Captain Darwin va rencontrer les scientifiques qui, aujourd’hui, étudient les espèces observées par Darwin au XIXe siècle. Leurs témoignages seront partagés au travers de capsules vidéo et documentaires accessibles à tous.

  • PREMIÈRE ESCALE : À LA DÉCOUVERTE DE LA BIODIVERSITÉ DU CAP-VERT

Le premier arrêt de ce voyage sera le Cap-Vert ! Victor et l’équipe de Captain Darwin vont passer 45 jours sur le terrain pour découvrir la biodiversité de cet archipel africain, et plus particulièrement deux espèces : le poulpe et l’alouette de Raso, une espèce d’oiseau endémique de cette région. L’objectif de cette escale est de réaliser deux documentaires sur ces espèces. Un premier sur la résilience du poulpe face aux changements rapides de son environnement. Le second sur le programme de réintroduction de l’alouette de Raso sur l’île Santa Luzia, né d’une action citoyenne.

Pour cela, Eduardo Sampaio, chercheur à l’Université de Lisbonne au Portugal, va embarquer sur le Captain Darwin pour réaliser un programme de deux semaines de plongées dans l’archipel, et documenter en image l’écologie du poulpe. Victor rencontrera également Tommy Melo, citoyen à l’origine du programme de réintroduction, et partira avec son équipe sur Santa Luzia, pour participer au comptage d’alouettes. Le but ? Evaluer au plus près la dynamique de la population afin d’ajuster le programme de réintroduction.